Allier Commerce et technique est une aventure qui se révèle souvent fructueuse et excitante. Bien sûr, la gestion de son entreprise commerciale avec comme tâche principale de remplir son carnet de commandes et de contenter ses clients, peut suffire à contenter tout chef d'entreprise. Néanmoins, notre métier de base reste et restera la technique, ce qui reste un atout majeur vis à vis de boutiques équivalentes à la nôtre, qui n'offrent pas de service d'avant vente ou d'après-vente particulier. Pour illustrer cet aspect souvent méconnu de la vente sur Internet, l'e-commerce, voici une situation récente que nous avons vécu, et qui révèle le rôle déterminant que peut apporter la gestion de proximité d'un fait technique, en France, et qui éclaire le fait qu'une activité, disons-le mondialisée, a aussi des impacts sur un territoire donné, grâce à un savoir-faire français, cher à nos politiques. Récemment, un particulier, en phase de devenir entrepreneur, nous envoya une requête sur un oscilloscope numérique Hantek (DSO1050) qu'il avait acheté à Shenzhen (Chine), lors d'un de ses déplacements nombreux dans l'empire du Milieu, dans le cadre de ses activités professionnelles. L'emballage en anglais. précisait bien que l'instrument possédait des menus en de nombreuses langues, option tant utile pour le consommateur averti. De retour en France, il voulut essayer son nouvel outil, et fut surpris du fait que seul le Chinois n'était proposé sur l'instrument, le menu 'Language´ restant muet à toute sollicitation. C'est alors, que commença via mails interposés, un long dialogue de sourds entre la personne lésée et le fabricant chinois. Ce dernier proposant un retour à l'usine chinoise, aux frais du consommateur, et une surtaxe de 100 USD (Dollars américains) pour réparer le préjudice. Bien-sûr, le préjudice financier à subir, contrastait avec la faible mise originale, conférant à l'appareil un coût final proche des coûts pratiqués sur Ebay. Car le fabricant est très clair à ce sujet, tout achat hors d'un revendeur agréé, se soldera par un déni de remboursement ou d'assistance technico-commerciale de toute sorte... Après avoir parcouru forums et autres liens internet, la victime se tourna vers Elec3i pour trouver une solution à moindre frais. Elec3i proposer dès lors son aide, pour une somme symbolique, afin de "craquer le micro-code" de l'oscilloscope et remplacer le firmware en chinois, par un firmware en Anglais. En effet, le remplacement par un nouveau firmware, plus récent que l'original, ne suffit pas à régler le problème, car la touche de menu qui contrôle l'option de langue, a été bloquée dans le micro-code enfoui de l'appareil, et aucun micro-code téléchargeable ne peut venir changer ce comportement. Elec3i eut à subir dans le passé ce genre de phénomène, lorsque lui fut livré un appareil en Russe et Hantek ne put se résoudre qu'à renvoyer une carte mère non bloquée. D'un point de vue comportemental, cela ressemble aux mobiles bloqués ou non, laissant le contrôle à un opérateur déterminé. L'issue fut donc de balayer le million de données hexadécimales pour trouver la clé permettant de superposer une langue différent du chinois de base. Après 3 semaines de dur labeur, la clé ou plutôt les clés furent trouvées et les premiers résultats furent encourageants. Une erreur vint un jour bloquer et planter l'oscilloscope qui ne démarrait plus. Eh oui, en effet, du code natif du DSP TMSxxx, vient naturellement se loger dans le firmware téléchargeable du site du fabricant. Toute erreur est donc fatale pour l'appareil... Malgré tout, Elec3i, a sa réserve de cartes de maintenance, et cela n'arriva qu'une seule fois... Le résultat final fut arraché à la sueur, mais quand même, bien encourageant pour pouvoir dans le futur éditer, pourquoi pas, un firmware 100% Elec3i cette fois-ci. Souhaitons que cette incartade aux règles fixées par Hantek à ses agents, ne viennent pas perturber nos relations commerciales avec le fabricant. Mais il n'en est rien, car Elec3i est libre de proposer tout logiciel complémentaire à ses produits, Hantek le sait et l'accepte fort heureusement.